Comment bien référencer son site WordPress ?

illustration-comment-bien-referencer-son-site-wordpress
Aujourd'hui, les échanges commerciaux dématérialisés sont omniprésents grâce à l'émergence des boutiques en ligne. Le référencement est un critère stratégiques pour tous les acteurs du web qui veulent être visible et rentable.

En effet, des solutions comme WordPress facilitent la création de site internet. Sans être un expert du développement web, on peut se démarquer de la concurrence et sortir de ce flot incessant de nouveaux arrivants pour enfin apparaître au top des recherches Google.

Dans cette quête du référencement, on note plusieurs centaines d'outils plus ou moins accessibles qui vous permettront, à terme, d'atteindre vos objectifs.

Parfois difficiles d'accès, ces outils sont encore largement méconnus du grand public. Il s'agira ici d'effectuer une liste non exhaustive des bonnes pratiques SEO WordPress pour mettre toutes les chances de votre côté.

Optimisation pour les moteurs de recherche (SEO)

L’appellation S.E.O, qui nous provient directement de l'anglais, englobe l'ensemble des techniques et usages qui visent l'amélioration du positionnement des sites internet, blogs et autres applications visibles sur le web.

Mais que se cache-t-il réellement derrière cet acronyme ?

L'expression « SEO » est depuis peu devenue un milieu professionnel à part entière. Désormais, des dizaines de métiers différents sont apparus dans cette catégorie. Parmi eux, on compte notamment les développeurs web et les rédacteurs SEO.

Le premier métier désigne l'ensemble des opérations de configuration technique et de structure de l'information qui agissent directement dans le sens du référencement de votre page web. C'est un métier encore largement méconnu car il nécessite la maîtrise de nombreux outils et plug-in plus ou moins complexes.

Le second, quant à lui, est là pour optimiser l'ensemble des textes et écrits qui apparaissent sur votre page. En effet, ce travail est indispensable car un texte qui ne colle pas aux codes du référencement ne sera jamais mis en avant par les moteurs de recherches.

Voyons ensemble les principales techniques accessibles au grand public qui vous seront indispensables dans votre quête de visibilité numérique.

rédacteur en agence seo

Plug-in et référencement naturel sur WordPress

Désormais célèbre dans le monde de l’édition web, la plateforme WordPress sera votre alliée dans la conception et l’auto-édition de votre site internet.

WordPress est ce que l’on nomme communément un CMS, l’acronyme de « Content Management System ». C’est à dire un système qui permet de séparer le contenu et la mise en forme pour sites web, tout en fournissant aux intéressés un ensemble d’outils simplifiés pour éditer leur contenu.

WordPress s’est imposé comme l’un des leaders de l’édition web car elle permet aux webmasters de respecter scrupuleusement les critères de référencement Google. En effet, il suffit de regarder la liste des « puissantes fonctionnalités » du site pour constater que la plateforme est parfaitement adaptée au référencement.

Mais attention, cela ne veut en aucun cas dire que la simple création d’un site internet via WordPress est la garantie d’un excellent référencement. Pour atteindre cet objectif, vous allez devoir maîtriser puis réutiliser de manière optimale les différents outils à votre disposition.

 

Focus sur le plugin SEO Yoast

 

Parmi eux, l’extension YOAST SEO, qui est à ce jour le plug-in n°1 des ventes, est effectivement l’un des plus prisés car sans doute le plus complet du marché (parmi les plugins gratuits).

Alors vous vous demandez sûrement quelle est l’utilité d’un plugin. C’est très simple : ces derniers vous permettront deux choses principales et primordiales : ils vous proposeront automatiquement et après analyse d’obtenir les meilleurs recommandations de modification de votre site.

Au-delà de ça, le plugin YOAST par exemple, aura pour principale fonction d’optimiser les méta descriptions et les titres, tout en vous donnant un aperçu du rendu de votre site dans les barres de recherches.

Ainsi, il vous permettra de vous mettre à la place de vos potentiels clients et de vous poser la question : « Est-ce que je cliquerais ? » .

De plus, le plug-in effectuera à votre place l’analyse des pages écrites de votre site, pour que vous puissiez savoir si ces dernières sont à la bonne taille (un texte trop court ou trop long ne sera pas bien optimisé).Il sera également possible de connaître l’optimisation par mots-clés, qui reste l’une des principales techniques à prendre en compte.

 

Les limites du SEO avec un plugin gratuit

 

Cependant, il convient de rappeler certaines précautions d’utilisation des plugins tels que YOAST SEO. Premièrement, il faut que vous sachiez qu’en obtenant la version gratuite, vous ne pourrez pas accéder à l’ensemble des fonctionnalités.

Prenons l’exemple de l’optimisation par mot-clé : en disposant de la version gratuite, vous ne pourrez analyser qu’un certain nombre d’entre eux, et cela ne concernera que les mots-clés dits « principaux ».Dans l’optique d’analyser également les mots-clés secondaires, vous devrez alors disposer de la version Premium de l’extension.

De plus, il conviendra d’effectuer votre propre comparaison avec les autres plugins du marché. Bien évidemment, YOAST SEO n’est pas le seul, et il en existe même un certain nombre. Parmi les principaux, on note les suivants : All in One SEO Pack ; SEO Framework ; SEMrush SEO ou encore Rank Math.

Ce dernier, par exemple, est en train de se faire une place dans le domaine. Très facile d’utilisation, il dispose de toutes les fonctionnalités que YOAST peut proposer, et l’un de ses principaux arguments est son excellente implémentation de schéma.

consultante seo guadeloupe

C’est sans aucun doute l’un des éléments les plus importants en ce qui concerne le référencement de votre page. Les permaliens, c’est à dire les adresses des sites, se doivent d’être visibles en toutes lettres.

Par opposition, l’une des erreurs majeures que commettent ceux qui souhaitent se lancer sur internet, c’est de disposer d’une adresse longue et composée de nombreux chiffres.

Voici un exemple concret : https://myshop.com/?p=11350. Cette adresse de site vous donne-t-elle confiance ? Sans doute pas, alors il est nécessaire que votre URL adopte le format classique en toute lettre.

 

Et backlinks : qu’est ce que c’est ?

 

Concrètement, un backlink est un lien externe vers une page web. On y trouve un double intérêt : d’une part, ils contribuent à l’augmentation du trafic de votre site dès lors qu’ils sont utilisés par ceux qui le consultent.

D’autre part, ils favorisent amplement votre classement sur les moteurs de recherche. Ce deuxième argument est au cœur du référencement naturel, ouvrant la voie des pratiques de netlinking.

Pour faire simple, les backlinks agissent tels des indicateurs de vote : plus on les utilise et plus la côte de popularité de votre page augmente. Tandis que le backlink se développe naturellement par la qualité de votre contenu, il peut également être employé de manière plus agressive.

En effet, certains n’hésitent pas à effectuer de l’achat de liens ou à spammer ces derniers dans les commentaires des pages web. Mais fort heureusement, cette pratique tend à disparaître grâce à l’évolution de l’algorithme des moteurs de recherche qui, au fil du temps, ont développé une approche qualitative.

Il est donc fortement conseillé de ne pas abuser des hyperliens, et de les amener au contraire de manière naturelle dans des articles bien écrits qui captivent l’attention de vos lecteurs.

comment référencer son site

Compression des images et compatibilité mobile

Dans cette quête du meilleur référencement, ces deux éléments occupent également une place centrale.

Le premier, comme son nom l’indique, consiste à alléger les images d’un site sur un moteur de recherche donné. En effet, il s’agit là d’un levier SEO important, car les images sont celles qui donnent corps à votre site et qui le rendent attractif.

Comme vous le savez peut être, l’algorithme de Google favorise les sites dont le temps de chargement est rapide. A ce titre, les chiffres ne mentent pas : les utilisateurs préfèrent quitter un site qui met plus de 3 secondes à charger.

 

Mais alors, pourquoi compresser les images ?

 

On compte de nombreux critères de sélection dans l’algorithme Google. Et parmi eux, la taille et le poids des images en fait partie intégrante. En effet, la taille de l’image est l’élément qui va déterminer sa place dans votre texte et donc dans votre site.

Ainsi, une image qui prend trop de place rejettera automatiquement une image négative sur votre site. Comme nous l’avons dit précédemment, l’image reste avant tout une illustration du contenu que vous proposez à vos clients ou lecteurs. Cela signifie qu’elles ne doit en aucun prendre le pas sur ce dernier. Qui dit trop d’image dit contenu pauvre, sans valeur ajoutée.

Enfin, le dernier élément qu’il convient de prendre en compte est la compatibilité mobile de votre site. En effet, depuis une mesure prise dès 2016 par Google, les pages web optimisées pour la lecture sur mobile sont largement favorisées par le géant du web.

C’est l’arrivée de l’outil Google Search Console qui a entraîné cette nouvelle politique. Cet outil, qui permet aux webmasters de vérifier si leur site est indexé par Google, a largement favorisé l’avènement de la lecture mobile.

Ainsi, l’ergonomie de votre site internet doit obligatoirement être assurée. Pour ce faire, il existe différents critères. Premièrement, votre site ne doit aucunement utiliser des logiciels peu courants sur mobile (comme le logiciel Flash par exemple). De plus, il est nécessaire que la page que l’utilisateur consulte s’adapte à son écran et qu’il n’ai ainsi pas besoin de zoomer pour en lire le contenu.

Enfin, il sera indispensable que les liens que nous avons évoqués juste au-dessus ne soient pas collés les uns aux autres, de sorte que l’utilisateur connaisse une expérience tactile fluide et simplifiée.

Recommended Posts

No comment yet, add your voice below!


Ajouter un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *